Le « Cri » de Munch : Confirmation du Cri de Minuit ?

Publié par | March 03, 2014 | Uncategorized | Pas de commentaire
Le Cri de Munch et du Prophète Kacou Philippe

Le Cri de Munch, ou la confirmation du Cri de Minuit !

Un siècle symbolique

Alors que le Messager du Cri de minuit, le Prophète Kacou Philippe, reçoit la révélation, c’est exactement cent ans après que la première version du tableau “Le Cri” de Edvard Munch voit le jour. Un symbole, un présage ? la volonté divine fait bien les choses, et veut démontrer au plus grand nombre que rien n’est dû au hasard. Pour que la valeur du message du Prophète Kacou Philippe soit attestée et proclamée au plus grand monde, Dieu sait que les hommes veulent voir des preuves et des faits, comme Thomas. La révélation du Cri de minuit intervient donc à un moment clé qui suit, 100 ans exactement après, la réalisation de la peinture la plus célèbre au monde. Durant ce siècle, combien d’événements ont également confirmé la volonté divine de transmettre le message du Cri de minuit par Kacou Philippe, que ce soit par l’accession au pouvoir des hommes noirs comme Obama ou encore la chute des tours jumelles à New-York.

Un moment de peur et le Cri révélé

C’est le 22 juillet 2012 que la révélation est proclamée par le Prophète Kacou Philippe. Or, c’est en 1892 que Munch démarre son œuvre qui sera la plus importante dans sa carrière, et aussi la plus inspirée dans le monde de l’art. Les conditions dans lesquelles il a réalisé la peinture sont qualifiées “d’extrêmes”. Alors qu’il se trouve épuisé après une longue marche le long du fjord norvégien, il voit le ciel devenir rouge sang, avec des langues de feu rougeoyant au-dessus du fjord et de la ville, aux couleurs sombres et noires. Cette vue le transcende et lui glace le sang, il ne parvient pas à se détacher de ce tableau qui se joue de mille nuances de feu devant ses yeux. Il en reste pétrifié et ressent une profonde émotion. Tandis que ses amis continuent leur route, Munch reste tétanisé face à cette vue et tremble de peur. Il a alors senti Le Cri, infini, qui traversait tout l’univers. Edvard Munch sent alors l’importance de ce Cri, de cette clameur et la reproduit alors dans sa célèbre peinture. Le même Cri de Munch a ensuite été inspiré par Dieu au Prophète Kacou Philippe, 100 ans plus tard, pour devenir le Message le plus percutant au travers de tous les âges.

Le Peintre, le cinquième homme de la Maison de Dieu

Pourquoi cette peinture, pourquoi un peintre, pourquoi tout ceci est si important ? Dans Kacou 105, le Prophète est comparé à un Peintre, qui a un rôle plus que prépondérant dans la construction d’une maison. Après le passage des maçons, les menuisiers, les électriciens et les plombiers, c’est l’intervention du Peintre qui symbolise la fondation, la construction, l’accomplissement et les finitions de la maison. Or, c’est l’Apocalypse qui révèle cette vérité. Les 4 animaux d’Apocalypse 4v7 sont les symboles des quatre corps de métiers bâtisseurs de la maison de Dieu. Mais leur contribution doit être achevée par un cinquième corps de métier, le Peintre, l’Agneau. C’est par son intervention qui permet l’accomplissement final des travaux, l’édification de la maison au travers des âges et sa mise en valeur. Or, la vente du “Cri” de Munch représente l’enchérissement artistique le plus onéreux de de toute l’histoire de l’art. Rien n’est dû au hasard, le Cri de Minuit est le Cri du Peintre, il donne vie à l’œuvre du Message reçu par le Prophète et lui confère toute sa valeur, valeur qui est elle-même donnée par le Peintre à la maison de Dieu par son travail et sa contribution.

Quelle est la raison de tout ceci ?

C’est par les Ecritures, comme mentionné plus haut, que nous vient tout le sens de cette vérité. En effet, le livre d’Apocalypse présente bien les 4 animaux indispensables, les “groupes d’intervention” voulus par Dieu. L’œuvre du Peintre vient achever ensuite la construction, la bâtisse, la vérité de Dieu. Le Cri du Peintre est l’édification de la maison de Dieu, dans une glorieuse affirmation permise par Dieu. Il ne peut en être autrement, car c’est la Parole de Dieu qui donne les clés vers le Message universel et la Vérité. Celle-ci n’a pas de valeur, sinon la plus importante et inestimable. Lors de la vente du fameux tableau le 4 mai 2013 chez Sotheby’s, le prix de l’œuvre a atteint des sommets : 120 millions de dollars, au bout de 12 minutes à peine. Jamais un tel prix n’a été atteint, aussi intense et surprenant qu’une grande clameur. C’est l’accomplissement du vœu de Dieu, la force transmise par le Message reçu par le Prophète Kacou Philippe : le Cri de minuit.

Se sentir interpellé par la force du Cri de minuit

Le Message divin est universel et fort ; tel un Cri qui se veut la porte du Salut pour les personnes qui peuvent et veulent Le recevoir. Au fil du temps, telle une œuvre d’art qui prend de la valeur à travers les années, le Cri a mûri pour pouvoir être annoncé, communiqué et perçu au bon moment. Le Prophète qui le transmet de son vivant a donc pour mission de Le valoriser et amplifier la teneur de ce message afin que s’accomplisse la volonté divine d’appeler les élus au souper des noces. La confirmation de cette Parole sera possible seulement du vivant du Prophète, car la valeur du Message ne sera connue que par lui. Le Prophète Kacou Philippe en est le fervent porteur, le Peintre choisi pour annoncer le Cri de minuit à tous ses semblables qui pourront comprendre ce Message. Ce ne sont pas les intellectuels de ce monde qui peuvent l’exprimer, s’ils ne l’ont pas reçu par la voie divine. Mais les artistes, les humbles personnes qui peuvent percevoir le Cri, son ampleur, sa personnification, ceux-là sont prêts, tel Kacou Philippe le Prophète.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dernière mise à jour Cliquez ici